La participation aux activités est obligatoire.

Chaque matin, lors de la réunion, chaque résident choisit ce qu’il veut faire ; il sera tenu compte de son propre parcours, de ses possibilités et de ses limites, dans le respect du contrat personnalisé qui a été signé. Ce sont des activités thérapeutiques et bénévoles.

Pour que chacun puisse trouver une activité qui lui convienne, les responsables du Village Saint Joseph attachent une grande importance à la diversité des propositions de tâches et occupations.

« Le Village Saint Joseph, c’est une main tendue vers les plus démunis, ceux qui ont décroché. Il s’agit de leur redonner leur dignité et leur santé, tant physique que psychique. Nous développons des ateliers au service de la personne, à travers une économie solidaire. »

Jean-Guy Thomas et Nathanaël Gay, Ouest France le 8 décembre 2015

 

Les ateliers artistiques

Les activités en extérieur

La vie des foyers

  • Lingerie
  • Courses
  • Cuisine
  • Ménage
  • Atelier ponctuels (épluchages, confitures / conserves…)
  • Activité boulangerie

Dans chaque foyer, les référents, les maîtres (ou maîtresses) de maison sont chargés de l’intendance et de la tenue des lieux de vie ; ils orchestrent et organisent la participation des résidents à la tenue de la maison.
Certaines activités proposées sont inhérentes à la vie de la maison : cuisine, ménage, linge, courses, ateliers ponctuels…
La cuisine dans les foyers est à la charge des résidents. Pour ceux qui arrivent cela permet parfois d’apprendre à cuisiner pour 8 à 12 personnes, parfois plus le midi.

Accueil et administration

 

Un espace Exposition Artisanat a été aménagé dans les locaux du foyer d’Éphèse.

Il regroupe et offre une certaine visibilité aux objets réalisés dans les activités artisanales.

Et des emplois ont été créés grâce à l’atelier de sous-traitance…

En 2016, l’atelier a pu proposer 2 CDD. Pour plus de détails, cliquer ici.
L’atelier s’inscrit dans le cadre de l’Économie de communion, branche du mouvement des Focolari, qui œuvre pour éliminer la pauvreté sur un plan mondial en créant des liens fraternels entre ceux qui donnent et ceux qui reçoivent. Elle s’inscrit dans le vaste courant de l’économie solidaire.