• 1998 : Un couple, Katia et Nathanaël, achète (sur fonds propres) une ancienne école à Plounévez-Quintin et s’y installe avec leurs 3 enfants. Leur but est d’accueillir des personnes en difficultés. Ils accueillent à leurs débuts 1 ou 2 personnes.
  • 1999 : Un second couple, Régine et Jean-Guy, les rejoint. Ils créent ensemble l’association loi 1901 « Le Village Saint Joseph » en 2001. Régine et Jean-Guy ne vivent pas sur place en permanence, mais sont néanmoins présents d’une manière très régulière et soutenue. Jean-Guy est le président de l’association.
    L’évêque du lieu accepte que le Saint Sacrement soit présent dans les locaux. Les premiers dons arrivent.
  • 2003 : 6 personnes sont désormais accueillies au Village Saint Joseph. Les travaux avancent grâce aux dons et à de la main d’œuvre bénévole. Pour les gros travaux (couverture, maçonnerie, électricité, chauffage et plomberie), le Village fait appel à des entreprises locales.
  • 2004 : De nouveaux logements (chambres et studios) sont aménagés. La possibilité d’accueil passe de 6 à 8 personnes.
  • 2006 – 2007 : Le nombre de personnes accueillies est de 10. Les principaux travaux de réaménagement des locaux du 1er site Kana sont bientôt achevés.
  • 2008 : L’équipe d’encadrement s’étoffe avec 2 salariés permanents, une bénévole à 4/5ème et 3 couples venant le week-end, à tour de rôle, permettant ainsi à Katia et Nathanaël de partir en famille.
  • 2009 : La capacité d’accueil est de 15 personnes. Une association amie, les Œuvres de Saint-Jean, achète pour le Village deux ensembles de bâtiments, situés de l’autre côté du bourg de Plounévez-Quintin.
    Le premier ensemble est constitué de deux maisons (le futur foyer Éphèse) et d’un grand atelier. Les travaux de rénovation commencent. Le second ensemble est un corps de ferme à rénover totalement, sur 4 ha de terres. Les plans de l’architecte sont faits.
  • 2010 : La capacité d’accueil est de 20 personnes. Le nombre croissant de personnes accueillies demande une réorganisation : les 2nd et 3ème foyers de vie, Aïn-Karem et Éphèse naissent. Quelques résidents souhaitant être accueillis sur du plus long terme, décident de s’engager au service des autres.
  • 2012 : Les travaux de rénovation du foyer Éphèse se terminent. Des liens plus forts se tissent avec le mouvement des Focolari, et spécialement avec l’Économie de Communion, dont le Village fait désormais partie. A la fin de l’année, la rénovation du corps de ferme commence. Le Village continue de faire appel à des entreprises locales.
  • 2013 : La rénovation du corps de ferme se poursuit. La rénovation d’un hangar destiné à des activités de sous-traitance est rendue possible grâce à un mécénat de compétence. Un workshop de l’Économie de Communion est organisé pour réfléchir avec de jeunes professionnels au développement des activités du Village.
  • 2014 : Les travaux du corps de ferme se poursuivent. En septembre, paraît un livre sur le Village aux éditions Nouvelle Cité : Le Village St Joseph, et tout devient possible.
  • En 2015, le 4ème foyer, Nazareth, est inauguré. Le Village se scinde en 2 sites distincts : Kana, comprenant les foyers Sainte-Anne et Aïn-Karem, sous la responsabilité de Katia et Nathanaël, et Éphèse-Nazareth comprenant les foyers Éphèse et Nazareth, sous la responsabilité de Régine et Jean-Guy. La capacité d’accueil est de 40 personnes, auxquels se joignent quotidiennement des salariés, des bénévoles et des personnes de passage.
    L’encadrement s’est étoffé avec 8 personnes salariées (6 ETP) ; 3 personnes (2 ETP) sont également salariées à l’atelier de sous-traitance. Au total, le Village offre l’équivalent de 8 équivalents temps pleins salariés.