L’accueil au Village Saint Joseph se fait dans l’acceptation du cadre qui est proposé (lire une journée au Village Saint Joseph). Les personnes qui choisissent de venir se reconstruire au Village ont accepté les outils proposés : les activités, la vie ensemble et les temps spirituels.
Chaque résidant du Village a un accompagnateur désigné pour la durée de son séjour.

Les activités

La participation aux activités est obligatoire. Chaque matin, chacun choisit ce qu’il veut faire selon les propositions faites par le responsable des activités. Il sera tenu compte de son propre parcours, de ses possibilités et de ses limites. Toutes les activités proposées sont des activités d’ordre thérapeutique et bénévole.

Une activité de sous-traitance existe également. Néanmoins, il s’agit d’une activité salariée, de réinsertion pré-professionnelle, qui ne pourra être envisagée que dans certains cas particuliers.

La vie ensemble

La vie ensemble dite « vie fraternelle » est considérée comme un pilier de la reconstruction de la personne au sein du Village, en tant que lieu de réconciliation avec la vie sociale. Elle est marquée par des temps incontournables :

  • Les repas, temps de rencontre et de partage privilégiés
  • Les réunions hebdomadaires (réunions de foyer et réunions de site) sont des lieux d’échange sur les joies et les difficultés de la vie ensemble, un lieu d’éventuelles mises à plat et de réconciliation. Elles sont aussi l’occasion de partager les nouvelles, les événements et le programme de la semaine, etc.
  • Le week-end est également l’occasion de temps de détente partagés : sorties, barbecues, projection de vidéo sur grand écran, ping-pong, jeux de société…

Tenant compte du besoin de repos, de solitude et de vie personnelle, il est possible de prendre certains repas du soir dans son logement personnel, en accord avec les responsables. Il est également envisageable de prendre des temps de repos à divers moments de la journée.

Des temps de retraites, de recul hors du Village, sont parfois nécessaires, tout en tenant compte des objectifs de la convention d’accueil.

Ce mode de vie tend à favoriser le rééquilibrage entre la vie personnelle et la vie sociale.

Une proposition de temps spirituels

Chaque personne est accueillie quelle que soit sa confession ou sa religion, quelles que soient ses convictions propres (qu’elle soit ou non croyante), et ce dans la mesure où elle chemine dans une attitude de respect et de recherche.

Les couples qui accueillent sur chacun des 2 sites sont chrétiens, catholiques, et ils proposent aux personnes accueillies de partager leurs temps de prière. Ils sont pour cela relayés et secondés par quelques résidents du Village.
En semaine, après le petit déjeuner et avant la réunion du matin, la journée commence à 7h45 par un temps de partage autour d’un texte de la bible. C’est le seul temps spirituel « obligatoire » qui invite à une découverte (ou redécouverte) de la dimension spirituelle présente en chacun.
Il s’agit d’un temps de partage. Toute personne, quelle que soient ses convictions, est invitée à partager son avis, son ressenti sur les textes proposés.

Et également un accompagnement

Chaque résidant du Village a un accompagnateur désigné pour la durée de son séjour ; il est l’interlocuteur privilégié, et disponible pour une écoute et un suivi personnalisé. Cet accompagnement est réalisé par des personnes désignées.
Dans certaines situations, d’autres personnes peuvent être sollicitées en fonction des besoins, des affinités et des disponibilités. Il peut s’agir de personnes de l’association, mais aussi de bénévoles ou d’amis du Village.

Un temps est pris pour l’établissement des conventions d’accueil et la concrétisation de l’admission ; un représentant de l’association est présent et remplit le rôle de « référent ». Il assistera à certaines rencontres, notamment lors des évaluations du cheminement de la personne accueillie.

L’accompagnement pourra être enrichi par un partenariat avec un travailleur social, un service médico-social, un psychothérapeute. Cette décision sera fonction des orientations prises ou à prendre. Cet accompagnement ne remplace en aucune façon celui des professionnels médicaux ou sociaux : les rôles sont complémentaires et non substitués. Cette collaboration est particulièrement nécessaire dans le suivi au terme du séjour.