Une grande partie du plaisir de la saison de maraîchage vient avec le temps de la récolte. Cette année, le temps a été magnifique et le temps de la moisson plein de joies 🙂

Voici quelques images pour illustrer et vous partager notre vécu !

Dans les serres, nous avons eu tout plein de tomates, de toutes sortes de variétés…

… et la récolte de patates a été bonne, avec un ramassage sous un beau soleil et dans la joie !

Nous faisons le choix du jardinage biologique, le plus naturel possible.
Dans les serres, nous avons paillé le sol pour éviter d’avoir trop de travaux de désherbage. Nous avons plantés des oeillets et des capucines pour éloigner les parasites et favoriser la fécondation des courgettes en attirant les abeilles.
Pour la petite histoire : auparavant, en serre, nous devions féconder les fleurs de courgettes à la main pour avoir une bonne récolte !

Côté patates, nous avons un outil attelé au tracteur qui a permis de retourner la terre en sortant les pommes de terre, mais la récolte en elle même continue à se faire à la main.

Les pommiers de Kana étaient chargés à craquer : ils ont donné beaucoup de fruits 🙂

et les vignes proposaient leurs belles grappes aux promeneurs qui passaient dessous.

Les cultures de plein champs ont été belles : les carottes ont bien profité du bel été…

… et les betteraves ont atteint de belles taille : une bonne récolte de légumes racine !

Cette année, nos 4 rangs de 50 mètres permettent de produire environ 3.000 carottes de conservation : un beau stock pour entrer dans l’hiver. Le désherbage y est laborieux, mais quelle récompense !

Côté variété, le choix s’est porté sur les betteraves Formanova avec leur particularité de sortir au 3/4 du sol. Cela permet de réduire les attaques de rongeurs qui viennent grignoter les légumes racines que nous laissons en terre jusqu’à la mi-décembre avant le stockage en silo.
Et d’ailleurs, ces betteraves Formanova, originaires d’Italie, pèsent jusqu’à 1 kg. Souvent il ne faut qu’une seule betterave pour préparer l’entrée destinée aux 10 personnes d’un foyer 🙂

Et aussi des réserves pour l’hiver avec des rangées de courges d’une splendide couleur rouge

et les fameux poireaux qui arrivent toujours fraichement cueillis en cuisine.

Cette variété de potiron, la Rouge vif d’Étampes, donne de très belles couleurs au jardin. Cette variété au développement rapide produit de très gros fruits à écorce et chair bien rouge. Son excellente conservation nous permettra de réaliser de nombreux plats hivernaux, et de merveilleux potages !

Côté poireaux, le 30 juin, nous avons planté 2.000 poireaux pour notre consommation de cet hiver. Nous réalisons un buttage mécanique, mais le nettoyage se fait à la main.

Pascal est souvent au jardin et aime ramener la cueillette du jour pour les cuisines…

Tomates, courgettes, et tout plein de choses pour régaler la grande famille du Village.

On tend progressivement vers la permaculture, et on essaie de cueillir les légumes la veille ou le jour-même, sauf le week-end…
Nous calculons pour avoir les quantités nécessaires, et nous adaptons nos modes de récolte. Par exemple, le rang de blettes de 50 mètre a permis de faire un repas par semaine pour 35 personnes durant tout l’été : on a cueilli précautionneusement 2 feuilles par personne pour chaque repas.

On respecte la terre et on confirme d’année en année que cela ne veut pas dire « maigres récoltes et légumes rachitiques » : on arrive à des récoltes de légumes très beaux et bien meilleurs.

Quel plaisir à la récolte et quand on les mange à table !