Témoignage de Marie-Luce

Marie-Luce est actuellement accueillie à la Maison du Village Saint Joseph à Plounévez-Quintin.

Je débarque le 8 octobre 2019 dans un bourg qui s’appelle Plounévez-Quintin. Je ne connais personne. J’ai été bien accueillie. Le lendemain matin, on me dit que je dois essayer une activité. Bon, la mosaïque : je n‘en ai jamais fait…
Dans ma tête ça s’embrouille. Une dame me reçoit et m’explique : elle s’appelle Florence. J’étais impressionnée par les œuvres autour de moi, dans ce petit atelier. Il est vrai que j’aime tout ce qui touche à l’art. J’aime dessiner, peindre, faire du pastel, etc…
Les jours défilent, bien évidemment mon apprentissage se fait en douceur. Florence me dit : « Est-ce que tu veux finir une œuvre qu’un frère du fait de son départ, ne pourra pas terminer ? ». « Tu crois que j’y arriverai ? » lui dis-je… « Oui », me répond-elle. Alors me voici devant JÉSUS, une icône de l’époque byzantine !
Le temps se déroule, et bien sûr, j’ai fait d’autre oeuvres. Florence me dit : « Maintenant qu’est-ce que tu veux faire ? ». À cette époque, je sentais et ressentais notre Mère à tous « MARIE »…  Je ne saurais expliquer mais c’était elle, la vierge de Medjugorje, « La Gospa ». Pour y arriver, il fallait que je me débrouille avec des tesselles, des petits 16èmes d’émaux mats et brillants, des opus, des pinces, des pincettes, etc…
Maintenant, j’ai fini ma mosaïque de « maman Marie », mon cœur est plein de Joie ! J’ai appris la patience, tout ce qui concerne la mosaïque. J’ai vu cette Vierge se dévoiler devant mes yeux, à l’intérieur de moi ; ça a été mon œuvre, du début jusqu’à la fin. Ça y est. Avec elle, j’ai aussi appris le respect. Je ne voulais pas décevoir Maman Marie. Je l’aime. Elle est là, avec moi, elle m’aide à aimer la vie et à continuer la mosaïque.

(Novembre 2020)