Nos 3 poules rescapées ont enfin un nouvel enclos !

Il y a quelques mois, tout a commencé par une mésaventure… assez sanglante. Notre petit élevage a été disséminé en une matinée.

Choc pour Faustine qui a découvert les cadavres, elle qui depuis plusieurs mois veillait au grain et prenait soin de nos poules. Choc pour Gérald qui se préparait à prendre le relais… Nous avons pris soin des trois poules restantes bien sûr, ne perdant pas courage.

Faustine s’occupait avec beaucoup d’amour…

… de nourrir et soigner les poules  🙂

Renard, blaireau, fouine ou autre nous ne savons pas ; toujours est-il qu’un mangeur de poule a découvert la fragilité de notre grillage, agrandi un trou… et s’est introduit dans notre poulailler. Au bout du compte, il n’est resté que 3 poules !

Les 3 survivantes de cette mésaventure…

… n’arrivaient pas à fournir assez d’oeufs !

C’est vrai que notre grillage était en mauvais état, et nous avions bien prévu d’y remédier…

Pourtant, nous étions loin d’imaginer à quel point cela était nécessaire et urgent. Un nouveau grillage bien solide a été mis à l’étude et les travaux commencent.

Notre bétonnière est sortie pour l’occasion…

… pour faire des plots enterrés en béton.

Et tout le monde est courageux : les grands froids ne stoppent pas les travaux !

Les piquets sont alignés avec soin…

… et les coins renforcés avec des plots béton.

Le nouveau grillage découpé…

… et mis en place par l’équipe !

En janvier, nous avions presque finalisé le nouvel enclos ! Quant aux poules récemment arrivées (un immense merci à notre généreux donateur), elles attendent tranquillement que l’enclos soit finalisé (quand nous aurons reçu le grillage manquant).

Tout est rentré dans l’ordre : les cuisines de foyers sont à nouveau alimentées par les bons œufs chaque jour ! C’est topissime !!!

Les poules attendent patiemment dans leur beau poulailler (réalisé il y a quelques années par les résidents) ; bientôt, elles pourront sortir à l’air libre.