Accueil / La Maison Le Sycomore / Histoire de la Maison

Histoire de la Maison

Les débuts

La Maison « Le Sycomore », est née en 2018 d’une rencontre entre Katia et Nathanaël Gay, fondateurs du Village saint Joseph, avec Hélène et Patrick Rougevin-Bâville, la famille responsable de ce nouveau lieu de vie. Aujourd’hui, la maison peut accueillir jusqu’à 12 personnes.

Patrick et Hélène reçoivent cette responsabilité comme un service donné, au cœur d’une vie de prière, d’écoute et de partage. Ils y assurent la vie quotidienne et l’accompagnement des personnes accueillies avec l’aide de bénévoles de l’association.

« Pour ma part, je suis de plus en plus convaincu que ces petites communautés où l’on vit ensemble, en acceptant de se laisser transformer, joueront un rôle premier dans l’ordre de l’évolution de nos sociétés. N’est-ce pas là un chemin de guérison et de conversion pour chacun ? »

Jean Vanier

Pourquoi se nommer « Le Sycomore » ?

« Zachée, descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer dans ta maison. » Luc 19, 5

Jésus, traversant Jéricho, fait irruption dans la vie de Zachée, perché sur un sycomore pour l’apercevoir. Il s’invite chez lui et cette rencontre va bouleverser la vie de Zachée qui le laisse, par sa seule présence, prendre possession de sa vie.
Au Sycomore, nous désirons accueillir chaque personne comme Jésus et nous laisser transformer ensemble par cette rencontre.

« Ouvrez la porte à Jésus Christ ! » Saint Louis-Marie Grignion de Montfort (détail de la fresque de M. Paul Lemasson, Chapelle du Père de Montfort située au pied du calvaire)

Le lieu

Situé en Loire-Atlantique, le Calvaire monumental de Pont-Château initié par Saint Louis-Marie Grignion de Montfort, est un lieu de pèlerinage.

Photographe : Armand Médawar
Calvaire de Pont-Château (crédit photo : Armand Médawar)
.

Sur ce lieu, la communauté des Missionnaires Montfortains a mis à disposition des locaux comprenant un logement pouvant abriter une famille, des espaces de vie et une douzaine de chambres, des espaces pour les ateliers. Un terrain est également inclus, pour le jardin et les animaux.

Lire plus …

La vie spirituelle de la maison s’enrichit donc de la présence, sur le sanctuaire, des Missionnaires Montfortains, des Frères de Saint Gabriel et des Filles de la Sagesse, qui animent ce lieu et y vivent depuis plusieurs siècles.

Les activités au Sycomore