La boulangerie, une activité thérapeutique

L’activité boulangerie est proposée dans toutes les maisons du Village Saint Joseph.
Le pain maison au levain est plus digeste, mais il demande un certain savoir-faire que Philippe, paysan-boulanger, nous a généreusement transmis. De sérieuses économies et beaucoup de plaisir sont à la clé !

Une sorte de boulangerie artisanale et familiale !

L’idée étant d’être autonomes en pain, de produire ce que nous consommons, on fait du pain une à deux fois par semaine, selon les besoins.

Cette activité boulangerie a généralement du succès ; c’est à la fois intéressant d’apprendre à faire du bon pain et vraiment valorisant de le voir sur les tables et apprécié par tous ! Le boulanger en titre de chaque maison du Village est souvent sollicité pour transmettre son savoir-faire.

Dans la maison de Plounévez-Quintin, on achète l’épeautre (ou le blé ancien) qu’on transforme en farine, puis en pain. Voici comment nous procédons :

Fabriquer la farine

La veille de la confection du pain, la première étape consiste à surveiller le moulin pour préparer la quantité de farine nécessaire pour la fournée.

Préparer le levain

La veille au soir, à partir du « chef » (un morceau de pâte conservé de la précédente fournée), le boulanger prépare le levain.

Pétrissage

Le jour J, la journée débute vers 5h30 avec la préparation et le pétrissage. Le boulanger est traditionnellement matinal !

Première levée

Parfois la température est un peu basse : on couvre la pâte pour faciliter la levée.
Le temps de la première levée, les moules sont préparés et graissés…

Seconde levée

Les pains façonnés lèvent à nouveau dans leurs moules puis ils sont légèrement entaillés en fin de levée. Le four à bois est préparé pour la cuisson.

Façonnage des pains

La pâte levée est « vivante ». Elle doit être travaillée avec délicatesse, puis elle est pesée et façonnée pour être mise dans les moules…

Arrosage et cuisson du pain

Dernière étape du processus, la cuisson du pain au feu de bois qui se fait dans un four à pain offert par un ami du Village. C’est le moment de vérité ! Les yeux fixés sur le thermostat du four pour surveiller la température de cuisson, on procède à l’arrosage régulier du pain.

C’est le moment de vérité où, les yeux fixés sur le thermostat du four pour surveiller la température de cuisson, on procède à l’arrosage régulier du pain.

La seconde fournée sort du four vers 17h. Ouf, la journée est finie !