Portrait de 75 chrétiens extraordinaires : Les dévoués

Ils donnent tout à la cause qui a su toucher leur coeur, parfois au péril de leur vie, toujours au prix d’un engagement total.

Parmi ces portraits, celui de nos fondateurs.

Katia et Nathanaël Gay : Des villages pour renaître 

Depuis 20 ans, ce couple accueille au sein de son village Saint-Joseph (à Plounévez-Quintin, dans les Côtes-d’Armor) toute personne blessée ou fragile – sortant de la rue, de prison, d’hôpital psychiatrique, ou encore souffrant de solitude ou d’addiction -, désireuse de se reconstruire. Ce lieu de vie fraternelle, de prière et d’activités (jardinage, cuisine, ateliers d’artisanat) a pour vocation de redonner à chacun sa dignité, la paix et l’unité de son être, dans la main du Christ. Le village Saint-Joseph compte quatre foyers où peuvent vivre 10 personnes, pour une période de 6 à 24 mois. Une nouvelle maison, Le Sycomore, aussi tenue par un couple, à l’image d’une église domestique, est née à Pont-Château (Loire-Atlantique), et deux autres foyers sont en cours de création, à Genac (Charente) et dans l’Orne.

Anne-Laure Filhol