Le jardin potager

Le jardin potager : biologique et familial. Semer, soigner, désherber et récolter : en choisissant cette activité, on peut redécouvrir le plaisir de produire ce que nous mangeons.
Cet atelier est proposé dans toutes les maisons du Village Saint Joseph.

Proposer l’activité « jardin potager » : un choix thérapeutique

L’activité « Jardin » est une activité saine et qui se pratique principalement en extérieur. Elle est saine pour le corps, qu’on fait travailler de façon naturelle et harmonieuse, en respectant le rythme et les possibilités de chacun. Elle est saine pour l’esprit, car dans le contact avec la nature, on apprend à observer les plantes et à découvrir et respecter les rythmes propres à chaque espèce.

On apprend aussi à aimer la terre et les plantes dont nous nous nourrissons chaque jour, à découvrir les mystérieuses aides des hôtes du jardin : insectes et autres micro-organismes. On réalise qu’on ne finit jamais d’apprendre, et qu’on doit obéir aux lois de la nature. Et quand on prend la mesure des soins et des efforts nécessaires pour semer, faire pousser et récolter une carotte ou une tomate, on respecte mieux la nourriture que nous avons chaque jour sur notre table.

Le jardin est une activité de plein air, et le travail physique (si la santé le permet) est bon pour notre équilibre psychique. Les tâches se font en équipe et, dans la solidarité, les plus forts épaulent les plus faibles. Cet atelier permet de développer le goût du travail bien fait, le plaisir de voir le jardin beau et bien entretenu, la fierté de voir les légumes cultivés et récoltés arriver dans les assiettes. L’apprentissage d’un réel savoir-faire en culture biologique, du semis à la récolte est également très valorisant.

Des semailles…

… à la récolte d’une aubergine blanche 🙂

Le jardin est source d’économies

Le choix des maisons du Village est de vivre dans la sobriété : une vie plus simple, plus naturelle. L’atelier jardin s’inscrit véritablement dans le prolongement de cette volonté. Au-delà de la dimension thérapeutique de cette activité de plein air, il est véritablement source d’économies ; il réduit de façon significative les achats de fruits et légumes, et permet de manger des produits sains. La taille du jardin potager est fonction du nombre de résidants dans la maison.

Pour la maison de Plounévez-Quintin, qui est la plus ancienne, et où on a 40 bouches à nourrir, on cultive une grande variété de légumes.

  • Légumes en plein champs : pommes de terre, salades, courgettes, haricots verts, haricots blancs, betteraves rouges, côtes de bette, poireaux d’hiver, carottes, céleri branche, navets, choux frisés, choux lisses, oignons, échalotes, ail, courges et potirons, plantes aromatiques diverses (thym, menthe, sauge, persil, ciboulette…).
  • Légumes dans les serres : tomates, concombres, poivrons, aubergines, persil, ciboulette, pommes de terre primeur (sirtema).
  • Fruits en plein champ : fraises, cassis, groseilles, mûres, framboises, myrtilles, mais également pommes, poires, raisin, pêches de vigne, cerises.

Certains légumes sont produits en grande quantité pour faire des réserves pour l’hiver.

Une récolte en vue de faire des réserves…

… et un une autre équipe pour préparer les bocaux.

Proposer du jardinage « biologique, naturel » : un choix citoyen et engagé

Et tant qu’à apprendre à jardiner, on apprend le jardinage biologique, le plus naturel possible. On respecte la terre et on découvre que cela ne veut pas dire « maigres récoltes et légumes rachitiques ». Et, on arrive à des récoltes de légumes très beaux et bien meilleurs. Quel plaisir à la récolte et quand on les mange à table !

Nicolas Delattre, salarié, anime cet atelier pour la maison de Plounévez-Quintin.

Au départ, l’organisation des tâches part des besoins du jardin potager : semis, arrosage, désherbage, buttage, binage, traitements naturels, récoltes, … Il faut également prendre en compte les priorités, les urgences, et, surtout en hiver, la météo…
Pour chaque tâche attribuée, il est important de prendre en compte la capacité physique de la personne (âge, problème médicaux), la difficulté de la tâche (pénibilité). Il est également nécessaire d’adapter à chacun la surface à traiter (désherbage, buttage, etc.). Selon les compétences déjà acquises, la durée des directives et explications préalables varie.
Certains participants sont également amenés à utiliser une motobineuse, un motoculteur, la débroussailleuse ou même le tracteur. Les plus méticuleux sont sollicités pour des travaux particuliers comme les semis graine par graine, le désherbage entre les semis, le démariage, …

Les légumes produits au jardin potager sont généralement destinés aux cuisines. Mais, quand arrivent nos traditionnel marchés de Noël, les habitués de l’activité jardin sont vraiment fiers et heureux de proposer les légumes du jardin aux visiteurs !

Guy est vraiment fier de son travail et de la taille des poireaux !