Témoignage de Faustine

Faustine témoigne un an après sa sortie de la Maison du Village Saint Joseph à Plounévez-Quintin.

J’ai fait mon baptême, j’allais à la messe, mais pour moi, Dieu n’existait pas. Après, j’ai fait une retraite d’ados à Lisieux et ils m’ont proposé de faire les JMJ à Cracovie en Pologne. Je l’ai fait et c’était super, mais je ne connaissais pas Dieu vraiment.

Puis un jour, j’ai décidé de faire ma confirmation. C’était le 30 avril 2017. Au moment où l’évêque m’a parlé, il m’a donné une phrase que pour moi, et c’est là que j’ai senti que le Saint Esprit a mis son feu d’amour dans mon âme. Il y a eu une chaleur que je n’avais pas à la messe ni à mon baptême, et à ce moment, j’ai su qu’il y avait une personne qui était là, qui ne m’abandonne pas, qui est toujours là, et c’est vrai qu’il existe, parce qu’il y a un moment où j’étais très mal.

J’ai fait une dépression.

Ma dépression a duré très longtemps, tellement que je souffrais, et cela faisait souffrir ma famille. Je suis allée dans plein d’endroits mais ça ne m’aidait pas, ça m’enfonçait encore plus : il fallait trouver un endroit qui serait bien pour moi.

Donc, je suis partie un an et demi en Bretagne au Village Saint Joseph et c’est là que j’ai commencé à aller mieux. J’ai senti un amour immense ; en fait, c’est parce qu’il y avait Dieu dans leurs cœurs et j’ai compris qu’il fallait le connaître plus. Donc, j’ai dit dans mon cœur : « Si tu existes, viens, guéris-moi de mes souffrances qui me font mal. »

Au Village Saint Joseph, il y a la louange et l’adoration. J’ai compris qu’il allait m’aider pour que j’aie la joie et que je sourie à nouveau.

Ce qui est beau au Village, c’est que le Père nous aide. Cela se voyait sur les visages des autres personnes.

Alors moi, je me suis dit dans ma tête : « Pourquoi il aide les autres et pourquoi pas moi ? ». Pendant la louange, j’ai supplié qu’il me fasse partir toutes mes souffrances. Je ne voyais pas encore qu’il m’avait aidé le Dieu très haut. C’est quand j’étais partie du village, quand j’ai quitté le village, c’est à ce moment que j’ai su qu’il m’avait aidée. Et je le remercie énormément pour tout ce qu’il a fait pour moi.

Tous les sœurs et frères du Village m’ont beaucoup aidé pendant cette période.

J’ai senti qu’ils m’aiment vraiment. C’est aussi pour moi une deuxième famille en Jésus et je remercie le Village pour m’avoir ouvert les yeux sur mes blessures qui me faisaient très mal. Merci à chaque frère et sœur du village, grâce au Village je vais beaucoup mieux.

(Juillet 2020)